La décision de la SPA Mauricie d’accroître sa tarification en matière d’adoption aura un impact négatif pour bien des personnes en situation de vulnérabilité économique.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Objet : La décision de la SPA Mauricie d’accroître sa tarification en matière d’adoption aura un impact négatif pour bien des personnes en situation de vulnérabilité économique.

Trois-Rivières, le 22 janvier 2020 – La récente décision de la Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPAM) d’augmenter de façon significative le coût d’adoption des animaux de compagnie (entre 145$ et 300$ approximativement selon l’animal) constitue un obstacle de plus à l’épanouissement personnel et à l’exercice des rôles sociaux de nombreuses personnes handicapées en Mauricie.

Par rapport aux personnes sans incapacité, le revenu personnel d’une majorité de personnes handicapées est de loin plus faible et elles sont plus susceptibles de vivre sous le seuil de faible revenu, surtout lorsqu’il s’agit de femmes. En Mauricie, 40,6% des personnes handicapées vivent sous le seuil de pauvreté.

Sachant que la présence d’un animal de compagnie favorise, dans bien des cas, l’inclusion et la participation de ces personnes à la société, ce chat ou ce chien est bien davantage qu’un simple chat ou un chien. Pour ces personnes, être responsable d’un animal signifie de pouvoir compter une présence significative à qui se confier sans peur d’être jugé, cette présence aide au maintien du moral et offre des occasions de briser l’isolement social.

Le Regroupement Mauricie espère que comme organisation ayant une mission à caractère social, que la SPAM sera en mesure de baliser sa tarification en la présence de personnes rencontrant des difficultés d’ordre économique ou tout au moins d’offrir des modalités de paiement. De plus, la SPAM mentionne que cette majoration des coûts vise à accroître l’expérience client et à ne plus avoir de surprise lors de l’adoption. Est-ce à dire que la SPAM croit que les personnes financièrement plus à l’aise se retrouvent automatiquement plus aptes à posséder et s’occuper d’un animal de compagnie?

-30-

Steve Leblanc

Directeur

Regroupement des organismes de personnes handicapées de la Mauricie

819 372 1036