communiqu-presse-1

communiqu-presse-2

 

 

 

Communiqué de presse

                                                                   Pour diffusion immédiate

 

Des services de maintien à domicile en réponse aux besoins 

Bécancour, le 16 mai 2016  –  Les Regroupements d’organismes de personnes handicapées de la Mauricie et du Centre-du-Québec  réclament un engagement ferme du gouvernement du Québec à offrir une offre de services de maintien à domicile accessible, gratuite et de qualité en réponse aux besoins exprimés par les personnes handicapées.

Les récentes données, issues de  l’enquête du député caquiste de Lévis, monsieur François Paradis, démontrant que plus de 16 000 québécois et québécoises étaient en attente de services à domicile, dont 1 485 en Mauricie et au Centre-du-Québec sont révélatrices d’une situation qui se veut tout à fait inacceptable.

Les services sociaux, tels que les services de maintien à domicile, sont davantage que des services, ce sont des services fondamentaux.  Ces services permettent aux personnes handicapées de jouer leur rôle de citoyen à part entière, de demeurer chez elles et de conserver leurs repères et habitudes. L’absence de services de maintien à domicile en réponse aux besoins exprimés hypothèque et met en péril les autres facettes de la vie courante des  personnes concernées.

De plus, il fut démontré à maintes reprises, qu’une offre de services adéquate permet au gouvernement de faire des  économies substantielles. Le placement  dans un établissement public du réseau de la santé et des services sociaux s’avérant beaucoup plus onéreux.

Pour pouvoir demeurer chez elles, de plus en plus de personnes handicapées sont appelées à contribuer financièrement.  Cela est tout fait inadmissible et vient, rappelons-le, bafouer la décision du Conseil des ministres du Parti Libéral du Québec du 29 juin 1988 acceptant « le principe de la compensation de l’aide matérielle pour les dépenses essentielles à l’intégration d’une personne handicapée, selon la solution la plus économique et selon des modalités précises » et de « ne pas tenir compte de la capacité de payer de la personne handicapée ou de sa famille ».

 

-30-

 

Sources :
Steve Leblanc
Regroupement des organismes de personnes handicapées de la Mauricie
Directeur
(819) 372-1036
Karine Guillemette
Directrice
Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre du Québec
(819) 818-1374